Le blog Goodbye Comfort Zone
Déménager Québec

Comment j’ai laissé mon confort en France lorsque j’ai traversé l’Atlantique !

Cet article est un article invité écrit par Amanda.

Avant le départ : Youpi je change de vie les gars !

Avril 2013 mon mari et moi décidons de changer de vie, y en a marre de la France, on la quitte ! Mon mari infirmier gagne moins de 1600 euros par mois, et moi fraîchement diplômée de mon master en management je ne gagne rien car au chômage depuis des lustres. Août 2013, on part deux semaines en vacances à Montréal rendre visite à ma soeur, je passe un entretien, j’ai le job ! Septembre 2013 mon mari passe un entretien par Skype avec le Centre Hospitalier de l’Université de Montréal, il a le job ! Ni une ni deux son employeur prépare les papiers, nous commençons début février 2014, nous arrêtons la date du départ au 17 janvier 2014.

En gros il me reste 4 mois pour tout préparer, tout vendre, tout jeter, dire au revoir, profiter des derniers moments, n’oublier personne, préparer les valises, faire les quelques cartons de fringues et vaisselles, s’occuper de Fayko notre chien, prévoir sa cage et sa visite chez le véto, acheter les billets d’avion, et nous voilà une semaine avant le départ, les clés de l’appart sont rendues, et là : coucou la PEUR de l’inconnu ! S’en suivent moultes questions qui ne sont pas apparues avant car trop d’excitation dans la préparation du départ. Est-ce qu’on fait bien ? Et si on se plante ? Mais on est sûr que ça ira ? Pourquoi on fait pas comme tous nos potes, un mariage, une maison, un bébé  ? Et là, la veille du départ tout s’envole, on sait pourquoi on part, on remercie la vie de nous donner une si belle opportunité, on se rappelle qu’on est deux et que c’est le plus important !

Pendant l’installation : C’est quand même pas mal différent ici…

Les premiers mois on s’installe, on découvre, on rencontre, on travaille, on voyage … Puis un jour on doit déménager en urgence, la voiture nous lâche, il fait froid (très froid !!!), on se sent seul, on n’a plus d’énergie, on se rend compte qu’on est très loin de tout le monde…

Et on rebondit ! On se rend compte qu’en l’espace de 6 mois on a tissé des amitiés incroyables, on a découvert une nouvelle culture très riche, vu des paysages à couper le souffle, mis de l’argent de côté tout en profitant de la ville et des sorties culturelles, musicales, des multitudes de festivals, des pièces de théâtre, etc. On se rend compte aussi qu’on a appris bien plus sur nous-même en une année qu’en 26 ans, qu’on a plus vécu de choses extraordinaires en une année qu’en 26 ans, et qu’on a rencontré bien plus de monde en une année qu’en 26 ans.

On franchit les obstacles un à un avec mon mari. Sur le coup c’est très difficile, on pleure, on en a marre, on est vidés, et puis un mois après on prend du recul et on se dit : après tout ce qu’on a pu traverser, on est capables de franchir des montagnes. On a appris à accepter l’aide de parfaits inconnus et et on a appris à dire merci tout simplement.

Et du coup on n’a plus peur de partir en sac à dos en Amérique du Sud, de postuler à un nouveau job, de nous lancer de nouveaux défis, de devenir végétariens…

Durant deux années, on vit chacun des choses personnelles très fortes, que ce soit du domaine privé ou professionnel. On en est alors convaincus : sortir de notre zone de confort pour traverser l’Atlantique est à cette date notre plus belle décision.

Après l’aventure : et maintenant on fait quoi …

Et puis un jour en rentrant d’un voyage au Costa Rica, on reçoit un papier, notre permis de travail se termine, nous sommes en janvier, nous devons partir en février ! On pleure d’abord, et puis on relève la tête et alors que tout le monde nous dit : déménager en 20 jours ??? IMPOSSIBLE !!! Et bien nous on prend cela comme un nouveau challenge et hop on saute sur l’occasion pour relever le défi. On dormait 4 heures par nuit, on galérait à mort c’est sûr, mais on se soutenait !

Notre retour s’est très mal passé, on commence à peine à sortir la tête de l’eau. C’est un fait… Mais on sait aujourd’hui que cette situation est temporaire. Même si le fait de revoir la famille et les amis nous rebooste, on sent un réel décalage avec eux.

1000 Challenges pour sortir de votre zone de confort

Explorez notre liste ultime d'idées, sélectionnez vos futurs challenges, sortez de votre zone de confort, réalisez vos rêves ! 

Avant notre départ à Montréal on serait resté dans cet environnement négatif. Aujourd’hui nous avons pris la décision de partir à Bordeaux pour y construire notre famille. Que de chemin parcouru… Alors bien sûr les questions et les doutes sont toujours là, mais la peur, elle, s’est envolée ! Nous ne voulons pas vivre dans les regrets, et pour cela nous n’avons pas le choix, nous devons sortir une nouvelle fois de notre zone de confort.

Une fois que vous l’aurez fait, vous vous rendrez compte que tout est possible, que vous êtes capables de réaliser des choses incroyables pour votre bonheur et votre épanouissement personnel, et que vos projets aboutissent ou non, le simple fait d’essayer est déjà primordial !

En conclusion 

Quand vous vous contentez de votre routine habituelle vous passez à côté de deux choses essentielles dont je suis convaincue :

  • la découverte du monde qui vous entoure et qui vous fera grandir. En sortant de votre zone de confort, en allant vers les autres avec le coeur ouvert vous allez vous enrichir personnellement.
  • la découverte de vous-même. Si vous ne faites que ce que vous savez faire jour après jour, vous restez cantonné dans vos habitudes et vos facilités. En sortant de votre zone de confort, vous vous faites violence et vous vous rendez compte de vos capacités, de votre goût pour la vie, de vos traits de caractère.

Aujourd’hui je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais ce dont je suis sûre c’est que je vais m’épanouir dans un endroit que j’aime, avec un homme que j’aime, je vais développer mon blog du nom de Malohan basé sur mon nouveau mode de vie, et je vais pouvoir construire mon avenir non pas dans la peur mais dans la confiance et l’espoir. Et cet état d’esprit c’est le Québec qui me l’a offert …

Communauté

Goodbye Comfort Zone c'est également la puissance d'une communauté composée de milliers de challengers extraordinaires, issus de tous horizons.

Nous sommes convaincus que toute personne a la capacité de devenir une meilleure version d’elle-même. De ce fait, tout individu peut se prendre en main pour mener une vie extraordinaire et épanouissante, selon ses propres règles du jeu.

3 commentaires

Rejoignez le mouvement

Sortez de votre zone de confort et rencontrez des personnes aussi extraordinaires que vous, issues de tous horizons !