SuccesS stories

Grâce à Goodbye Comfort Zone, j’ai osé faire le premier pas et j’en suis fier

Olivier a rejoint les challengers de Goodbye Comfort Zone Heroes il y a maintenant sept mois. Professeur d’EPS, il raconte comment le programme l’a aidé à aller davantage vers les autres et à vivre de nouvelles expériences humaines enrichissantes.

 

Je m’appelle Olivier et mon alter ego est OB. Ma couverture publique c’est prof d’EPS.

 

Avant de rejoindre Goodbye Comfort Zone, comme beaucoup j’ai l’impression, j’engrangeais énormément de connaissances. Je lisais beaucoup de livres, je regardais des documentaires, etc.

 

Mais je ne passais pas à l’action. C’étaient alors uniquement des connaissances qui restaient dans un coin de ma tête mais dont je me servais peu, voire pas du tout. J’avais l’impression de ne pas beaucoup avancer alors que c’était quand même l’objectif à la base.

 

Le challenge qui m’a le plus marqué, c’était dans l’un des modules où l’on nous pousse à plusieurs reprises à aller vers des inconnus, à aller aborder des gens qu’on ne connaît pas, pour différentes raisons. Et là, quand on parle de sortir de sa zone de confort, moi j’étais en plein dedans. C’était une thématique qui m’a vraiment poussé à sortir de mes limites.

À l’issue de ce module, on nous demande de créer notre propre challenge. Je me suis dit que puisque cette thématique est un peu compliquée pour moi, c’est là-dessus que je dois persévérer. Donc voilà, je m’étais dit que forcément mon challenge devais tourner autour de ça mais je ne savais pas précisément quoi faire. Et en fait, ce challenge s’est imposé un peu naturellement. Parce qu’en rentrant un jour de ma séance de sport, que je fais habituellement tout seul, j’ai croisé dans la cour de mon immeuble un groupe qui faisait du sport. Je l’avais déjà croisé plusieurs fois et à chaque fois je me disais que ça me plairait aussi de faire du sport en groupe. Donc mon challenge a été d’aller les voir et leur demander de me joindre à eux. Ils ont gentiment accepté.

Depuis, j’ai de nouvelles connaissances, mes voisins, et je fais du sport avec eux. Et surtout, j’ai été très content et fier d’avoir osé faire ce premier pas dans un domaine qui me posait un peu problème. Et finalement, ça a été positif pour moi.

 

Dans Goodbye Comfort Zone, il y a vraiment deux notions essentielles qui collent à ce programme. La première, c’est le fait d’agir, d’expérimenter. Je pense que vraiment on avance, on évolue par l’action. Même si des fois, ça a l’air de rien, le fait juste de tester, c’est vraiment ce qui fait la différence avec d’autres concepts. Si on reste, encore une fois comme je le disais au début, juste dans le fait d’acquérir des connaissances abstraites, on n’avance pas.

 

La deuxième notion, qui pour moi est essentielle dans ce programme, c’est le jeu. La gamification, le côté ludique, le fait de gagner des points, d’avoir un compte à rebours pour réaliser son challenge, d’être impatient de savoir quel va être le challenge suivant, qu’est-ce qu’on va devoir faire… J’ai l’impression vraiment d’être dans un jeu vidéo. Et pour moi, c’est la petite différence qui le distingue des autres programmes. La différence qui fait qu’on adhère vraiment dans la durée.


ils l'ont également fait !

Découvrez D'autres success stories :

C’est en partie grâce à un challenge GCZ que j’ai pu décrocher mon travail

Goodbye Comfort Zone, ça aide vraiment à sortir de sa zone de confort et ça motive

C’est très puissant d’avoir un suivi humain et de pouvoir se connecter à une application

Faites passer votre vie au niveau supérieur

À QUAND REMONTE LA DERNIÈRE FOIS QUE VOUS AVEZ FAIT QUELQUE CHOSE POUR LA PREMIÈRE FOIS ?